Histoire de la commune

EGLISE COTE
EGLISE

L'église Saint Pierre
Église St PIERRE
Reconstitution : XVIe siècle
Restauration vers 1885


L’église Saint-Pierre de Cézac, construite à l’époque romane, présente aujourd’hui un aspect marqué par sa reconstruction presque intégrale au XIXe siècle.
D’après des registres anciens, l’église primitive est en effet détruite en 1460. Il s’agit probablement des conséquences de la reconquête française de 1451 à 1453. Placée sous la dépendance de l’abbaye Saint-Vincent de Bourg, elle est reconstruite au XIVe siècle.
Menaçant de ruine, dans les années 1885, elle a fait à nouveau l’objet d’une importante campagne de restauration et surtout de reconstruction. En effet, les éléments conservés, sous le clocher et la chapelle latérale, sont les seules parties de l’édifice originellement voûtées.
L’architecte adapte le bâtiment à la liturgie moderne et change l’orientation primitive est-ouest pour ouvrir l’édifice directement sur la place du village. L’architecture de l’édifice est traditionnelle. Surmonté d’un clocher roman soutenu par des contreforts d’angle, il comprend une nef rectangulaire flanquée de deux bas-côtés et un chœur terminé par un chevet à cinq pans.
L’église est ornée d’un ensemble de vitraux offerts par les habitants. Elle compte aussi quelques éléments de mobilier installés à l’époque de sa reconstruction, notamment une chaire et une intéressante statue de la Vierge..

cezac_1.jpg

Origine du nom "CEZAC"
Il provient d'un anthroponyme romain et du suffixe de possesion acum.
La commune de Cézac, située dans le canton de St Savin, est principalement tournée vers la viticulture. Aussi, se compose t' elle d'un habitat assez dispersé et ce, depuis quelques siècles.
Avant 1876, la découverte d'une hache polie en silex indique que le site de Cézac est habité dès l'époque néolithique. En 1879, dix sept objets datant de l'époque du bronze sont également découverts sur la commune.
La paroisse quant à elle, est attestée dans les documents officiels dès 1274. Elle dépend à cette époque de l'abbaye St Vincent de Bourg. Son église initiale, d'époque romane, témoigne également de son ancienneté. L'édifice est détruit avant 1460 mais il est en grande partie rebâtie au XVI ème siècle.
Par ailleurs, en 1891, la commune est composée de soixante et un écarts, ou lieux-dits. Elle compte soixante et onze hameaux en 1954 mais une quarantaine en 1975.
Son activité économique est basée sur la viticulture. En effet; déjà, à la fin XIX siècle, la vigne couvre un quart de territoire puis finit, en 1945 par en couvrir la moitié.
Au XIXème siècle toujours, une tuilerie s'implante à Cézac au lieu dit Bousquet. Cette tuilerie est toujours en activité et produit des tuiles de façon traditionnelle.
Aujourd'hui, la commune vit toujours de la viticulture. Le vin qui bénéficiait autrefois de l'appelation Graves de Cézac est actuellement vendu sous l'appellations Côtes de Blaye et Bordeaux AOC.

LOGO COMMUNE

L'histoire de notre blason
L'écu, au coeur duquel représentée par une feuille de vigne, est brisé par une barre d'azur clair où figurent deux fleurs de lys et qui va de l'angle dextre du chef à l'angle senestre de la pointe".
De part et d'autre de cette barre, on peut voir des feuilles de palmier.
Au dessus de l'écu, on a placé 3 Tours stylisées.
La feuille de vigne, cela va de soi, évoque la noble plante issue de la famille des ampélidacées qui fit la richesse de notre région. Les fleurs de lys sont un rappel à l'appartenance au Royaume de France.
Les Tours semblent être une allusion au Château de Cézac, dont il reste peu de vestiges...
Quant aux palmes, elles paraissent avoir été purement et simplement empruntées aux armes des anciens Seigneurs de Cézac, les "DE VINCENS" les dites armes "d'or au palmier arraché de sinople" datant de 1696.
Extrait de l'ECHO sportif,littéraire et artistique
du Nord Gironde de Juillet/Aout 1984


Plan de la commune


En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.